FAQ

1- Quelles sont les principales acquisitions qui témoignent du bon développement d’un bébé ?
Un bébé peut se retourner du ventre sur le dos et du dos sur le ventre à 6 mois, tenir assis sans appui à 9 mois, les premiers mots arrivent vers 12 mois et la marche entre 12 et 18 mois.

2-Mon enfant est maladroit, gauche… Cela peut-il être un problème psychomoteur ?
Chacun est plus ou moins adroit dans ses gestes sans que cela ne soit forcément dû à un véritable problème psychomoteur. Cependant, au-delà d’un certain seuil, on peut parler d’un Trouble d’Acquisition de la Coordination (TAC) ou d’une dyspraxie qui nécessitent effectivement un suivi psychomoteur. Il s’agit cependant d’un diagnostic qui nécessite de passer des tests psychomoteurs spécifiques pour être établi.

3-Ma fille a des troubles de l’attention, est-ce qu’une visite chez le psychomotricien est nécessaire ?
Cela peut être intéressant notamment si l’enfant présente une certaine difficulté à se concentrer, à canaliser son agitation. La psychomotricité peut alors lui permettre de mieux gérer cette agitation de façon à être plus réceptif aux apprentissages.

4-Mon bébé non voyant a fêté son premier anniversaire le 1er Mai dernier.  Je m’inquiète pour sa motricité. Nous ne sommes qu’à la position assise. J’aimerais avoir des conseils de votre part pour l’aider à faire du quatre pattes et à marcher.

La vue est un facteur important dans la stimulation de la motricité. En effet, pour les premiers retournements, bébé est attiré par un objet dans son champ visuel ce qui mobilise sa tête pour chercher cet objet et entraîne ensuite tout le reste du corps qui va alors s’enrouler jusqu’à se retrouver un jour sur le ventre. Il en sera de même pour les étapes suivantes. Pour un enfant non voyant cette stimulation peut malgré tout être compensée par des stimulations sonores. On utilisera des hochets et autres objets aux sonorités différentes de manière à varier la stimulation qui attirera son attention et donc son envie de les attraper et donc de se déplacer pour y accéder. Mais sans la vue l’enfant ne voit pas les dangers et les obstacles et cela peut freiner son envie de découverte c’est pourquoi le développement psychomoteur est souvent un peu retardé. mais pour le moment il n’y pas d’inquiétude à avoir si les étapes se mettent en place dans l’ordre. Cependant je pense que quelques séances auprès d’un psychomotricien en CAMSP ou en libéral vous apporteraient des réponses plus précises et permettraient d’ajuster plus finement vos stimulations avec votre enfant.

5-Mon bébé a 5 mois et une dizaine de jours. Il ne se tourne pas sur le côté, ni sur le ventre tout seul lorsqu’il est sur le dos. Quand je pose un jouet à côté de lui, mais assez loin de sa main pour qu’il vienne le chercher, il tend juste le bras, essaie trois ou quatre fois de l’attraper, puis semble se lasser de ne pas y arriver. Pour l’aider à comprendre quoi faire, je le tourne sur les deux côtés, puis sur le ventre, en faisant des jeux pour qu’il essaie de mémoriser les mouvements à faire. Comment puis-je l’aider à accepter ces mouvements autrement ? J’ai l’impression que pour l’instant, il n’y voit pas d’intérêt. Peut-il ressentir cela ? Je vous remercie de vos conseils.

Sachez que votre enfant prend conscience des différentes parties de son corps et découvre sa motricité à son propre rythme. L’absence de retournement à cet âge est tout à fait habituelle. Faites confiance à votre enfant ! Il dispose de toutes les capacités pour développer ses mouvements par ses propres moyens. Certains auteurs (PIKLER, DOLTO) considèrent que nous n’apprenons pas à un enfant à se tenir assis, à ramper, à faire du 4 pattes ou même à marcher. Par la richesse de ses expériences et par votre présence bienveillante, votre tout-petit fera ses acquisitions quand il s’en sentira prêt et en ressortira fier avec une belle estime de soi. Acteur de son développement, il exprimera le plaisir d’acquérir seul son autonomie dans la motricité libre.